Une Interview avec Jean-Yves Leloup
Juin 2002
propos reccueillis par
Tampopo
         
 

Radiomentale présente
'The Cut-Up Scenario'

 

Radiomentale, c'est une équipe de deux types qui ont un champ auditif qui couvre les 360°. Un peu comme la vilaine de l'Exorciste qui peut avec un coup de pouce du Malin admirer le paysage alentour sans se rompre les cervicales.

Radiomentale, c'est avec les oreilles qu'ils espionnent la musique de nos contemporains pour repérer la crème de la crème et la diffuser largement sur les ondes (excellente émission 'Audio' sur Radio FG), sur le web et aussi sur disques. Radiomentale est donc un concept généreux puisqu'il s'occupe pour nous de défricher le terrain… ce n'est donc pas un hasard si les chemins empruntés par Radiomentale ont finalement croisé le parcours de l'indépendant du cinéma MK2. Ils font le même boulot dans deux secteurs qui ne sont pas si éloignés que ça: découvrir, prendre des risques, diffuser… et nous on n'a plus qu'à profiter de la vie.
Aller au cinéma, écouter de la bonne musique, mixer les deux, c'est Radiomentale dans/avec MK2, c'est le Cut-Up Scénario.

Pour la sortie du premier volume de la nouvelle collection Stereo Pictures, Jean-Yves Leloup nous présente rapidement l'histoire du projet…
(10000 merci pour leur soutien à MK2 Music, spécialement à Armelle…)

//* Et comme vous avez une chance folle, le Polit-Büro de SDEP a réussi à mettre la main sur 4 copies de ce petit bijou! A gagner ici-même, dare-dare!!! *//
Le concours est clos - bravo les gagnants !!

liens:
www.mk2.com
www.radiomentale.com


INTERVIEW :

1/Bonjour JYL,
tu conduis Radiomentale avec ton ami Eric Pajot depuis pas mal d'années mais il serait peut-être intéressant de situer ce duo-concept en quelques mots en s'appuyant sur les temps forts d'un parcours déjà bien riche...

Leloup : Le début, c'est au printemps 1992 sur FG, où l'on s'est mis en tête de produire une émission en forme de mix de deux heures, où l'on explorerait un travail sur les atmosphères et le collage sonore. Nous nous étions inspirés du travail de mix des DJs, mais l'on souhaitait pousser le projet plus loin, ou plutôt dans une autre direction. Notamment utiliser d'autres sources sonores et musicales, et travailler sur les textures et les couches sonores. D'où l'utilisation à l'époque de 4 à 6 voire parfois 7 sources sonores, et de deux tables de mixage. Pour nous, toute musique, tout son, tout bruit est utilisable et mixable. Techno ou pas.
Par la suite, on nous a offert d'intervenir dans quelques chill-outs de rave, mais ça n'a jamais été une expérience vraiment concluante. Trop peu de chill-out, des espaces pas très créatifs, des décors inexistants, un manque d'esthétique...
C'est plutôt le milieu de l'art qui vers 1994-95 nous a offert d'intervenir sous forme d'environnements sonores, notamment pour les expositions de Stéphanie Moisdon-Trembley (" X,Y " à Beaubourg, " Auto-Reverse " au Magasin de Grenoble), mais aussi à la Documenta X de Kassel. Nous nous sentions plus
libres dans ce cadre, et c'est d'ailleurs toujours le cas.
Depuis, on alterne avec pas mal de liberté, entre performances (Beaubourg, Palais de Tokyo, Aquaplanning...), design sonore, parfois quelques mixes en clubs/lounge en duo ou en solo, nos projets de CDs, et des participations à des projets art/son comme l'Audiolab 1 (dont j'ai par ailleurs assuré le commissariat).

2/Tu es l'initiateur avec MK2 d'une nouvelle collection qui s'appelle Stereo Pictures. Comment est née l'idée de ce projet?

Leloup : Elle est née de notre rapprochement avec Nathanaël Karmitz et Charles Gillibert, qui ont notamment fondé MK2 Music et Nada Production. J'ai eu l'occasion de travailler sur la programmation sonore et DJ de leur MK2 Project Café à Paris dans le Xxe (qui a hélas aujourd'hui fermé), et il est évident que l'on désirait pousser un peu plus loin notre collaboration. Par ailleurs, à l'époque, il y a deux ou trois ans, les mixes de Radio Mentale était particulièrement orientés sur les bandes-originales de films et sur l'imaginaire cinématographique. Et MK2, société de production et de distribution cinématographique, souhaitant diversifier ces activités, il m'a semblé naturel de lancer cette idée de collection de mixes, qui utiliserait toutes les vraies ressources du travail de mix (et pas seulement le mix " au tempo "), à l'aide de musique bien sûr, mais aussi de la voix, du bruit, etc... Finalement, ce n'est qu'une transposition de l'une des facettes du travail de RadioMentale. Il me semblait important que d'autres DJs ou musiciens travaillent dans la même direction, et c'est pourquoi les Marseillais des Troublemakers prendront le relais pour le volume 2 de Stereo Pictures. On a trouvé avec MK2 des gens qui comprenaient notre démarche, et qui ont déjà une longue expérience de collaboration avec des artistes auxquels ils laissent toute liberté.

3/Peux-tu, sans trop dévoiler vos recettes de production, nous parler de la collaboration technique et artistique qui au sein d'un duo, et a priori d'un trio avec MK2 pour le Cut Up Scenario n'est pas toujours facile. (sélection,sources audio, droits...)

Leloup : L'intéressant avec MK2, c'était que l'on pouvait disposer de leur catalogue de film, et utiliser ce que bon nous semblait. C'est une première protection lorsque l'on veut utiliser de longs dialogues, comme c'est le cas par deux fois sur " The Cut-Up Scenario ", avec notamment un extrait du " Dossier 51 " de Michel Deville, où conversent Anna Karina et Lazlo Szabo, ainsi qu'avec un extrait de " Lost Highway " de David Lynch. Pour le reste, on a utilisé des fragments de très nombreux films, pratiquement méconnaissables puisqu'ils sont découpés, copiés, collés et remontés. Pour le reste, toute notre attention se porte sur la fluidité du mix, les accords de textures et d'atmosphère, ce qui peut demander un très long travail de recherche. Quant aux morceaux de Howie B., Goldfrapp, Wunder, Nigo, etc, ils ont très simplement été licenciés à leurs labels respectifs.
A l'origine, le mix est travaillé en live, à l'aide de plusieurs platines et de deux tables de mixages, puis tout est affiné à l'aide de Pro-Tools, où l'on travaille chaque détail. Mais il n'y a pas de secret. Tout est une question d'attention et de sensibilité aux atmosphères. Sur la question des droits, il faut savoir à la fois " clearer " (c'est-à-dire déclarer l'origine des emprunts et des samples), mais il faut aussi parfois s'arroger ce droit. Le sampling et l'emprunt est une question d'éthique qui mérite d'être jugé au coup par coup. C'est aussi pourquoi nous avons sorti peu de CDs, pour cette question de droit. Si tu écoutes un collage comme " Thousands of Records ", il est évidemment difficile d'éditer ce collage où voisinent à la fois Queen, les Sonics, Sex Pistols, DAT Politics, Ennio Morricone et des centaines d'autres, célèbres ou underground.

4/Le Cut Up Scenario est-il une référence directe au cut up littéraire de William S. Burroughs ? C'est vrai que cette technique s'applique parfaitement à la mise en scène du son...

Leloup : C'est vrai que Burroughs est une sorte de vieil ami. Son organe a été tellement utilisé par les musiciens, que sa voix est presque devenu un cliché, une figure récurrente pour de nombreux artistes d'avant-garde et de collagistes sonores. Le cut-up est une technique qui utilise l'aléatoire et le hasard, notions avec lesquels nous jouons beaucoup, lorsque nous improvisons en mix. Le hasard a un grand rôle lors de la préparation de nos mix. Cela créé des effets de sens assez étonnants, auxquels nous n'aurions jamais pensé nous-même.

5/Les musiciens qui évoluent dans les domaines électroniques ont largement pillé les catalogues des bandes originales de films, les grands compositeurs spécialistes des B.O., avec plus ou moins de bonheur...quel est ton avis sur la question et y-a-t-il dans ta mémoire quelques pièces incontournables mais aussi quelques ratés notoires?

Leloup : Parmi les ratés notoires et récents, il faut surtout citer l'album de remixes de Morricone, sorti par des Allemands, qui est assez innommable à part les très belles versions du " Clan des Sicilens " par les membres des Rockers Hi-Fi. Ce disque est une horreur.
Mais sinon, je garde en tête plutôt de belles choses. La B.O des " Kidnappeurs ", film français méconnu, ou le génial Marc Collin rend justement hommage à Morricone. Ou l'album de Goldfrapp, où les anglais s'inspirent avec beaucoup de finesse de Morricone et John Barry.
Il y a aussi pas mal de disques ratés, mais peu connus, qui se targuent de se la jouer " bande-son pour film imaginaire ", comme ceux de Peter Benish ou certains compiles Guidance, mais dans l'ensemble, je trouve que les vagues trip-hop et downtempo s'en sont plutôt bien sorties. Voir le dernier album de Herbaliser, " Something Wicked this way comes ", les productions pour la plupart inédites du français Shinju Gumi, le duo de Ninja Tune, DJ Food, certains albums de David Holmes, les anglais des Runaways, le français Money Penny Project, Air avec " Virgin Suicides "... Ce n'est pas tant du pillage que du sillage, de l'hommage et de l'héritage...

6/A la radio, sur FG, Radiomentale est devenu Audio, une émission référence pour les amateurs éclairés de musiques électroniques...peut-on en savoir un peu plus? (programme, concept, équipe, transmission...)

Leloup : Audio est née comme le successeur du Global Tekno Magazine, qui se voulait plus entre culture club et culture numérique. Pour cette saison, j'ai décidé de me recentrer essentiellement sur la musique, sur un format de 3 heures, 2 heures de magazine, 1 heure de mix ou de live. L'idée est très simple. C'est celle de parcourir avec curiosité, nonchalance et subjectivité l'ensemble des productions électroniques. On évite la plupart du temps la techno et la house trop traditionnelles pour découvrir tout ce qui se passe en périphérie. L'émission alterne deux chroniqueurs, Alexis Bernier (Libération), et Jean-Philippe Renoult, qui a notamment signé avec moi le livre Global Tekno. On diffuse par ailleurs quelques interviews (Pierre Henry, DJ Shadow, Fennesz...) mais nous préférons la plupart du temps naviguer à vue, et avec beaucoup de simplicité et d'intuition parmi les nouveautés du moment. Je crois qu'il était temps de revenir à une forme d'émission plus simple, moins éditorialisée et plus passionnée.

7/Ducasse, Saint-Tropez...vous devenez donc aussi des designers sonores gastronomiques?

Leloup : En fait, depuis le projet son/art/design Audiolab 1, nous avons entamé une collaboration avec le designer français Patrick Jouin. Jouin bossant par ailleurs pour Ducasse et ses nombreux restaurants, nous nous sommes retrouvés à assurer plus de 25 heures de bande-son pour ce resto-bar très stylisé, situé à St Trop dans l'hôtel Byblos. Disons que cela fait partie de nos projets parallèles et plus " corporate ", des projets de commande, qui peuvent aussi aller vers la pub. Mais derrière ça, l'idée c'est vraiment de travailler main dans la main avec un designer, de façon de plus en plus précise et détaillée, et de développer l'idée de design sonore. La bande-son réalisée pour le Spoon, est plutôt légère, ironique et raffinée, tendance easy-listening, Brésil années 60 et downtempo. Mais ce n'est qu'une première étape vers une intégration plus poussée entre design mobilier et design sonore.

8/Radiomentale est très rare sur les plateaux, un peu d'auto-promo : projets, agenda, CutUpScenario 2 (?), développement du StereoPictures project, website

Leloup : A venir pendant l'été la nouvelle version du site avec beaucoup plus d'infos, de nouveaux mixes et pièces sonores.
Peut-être un set surprise le 30 juin sur la plage à Aquaplanning. Un mix au Transbordeur de Lyon le jeudi 13 juin à 23h, pour l'ouverture du festival du Cinéma numérique.
Mais l'été va surtout être consacré à la production, en duo ou solo. Eric Pajot travaille notamment sur un DVD arty pour Sony, où il réalise musique et vidéo avec Rafaël Elig.
Nous devons aussi sortir le double CD du projet artistique Audiolab avec le label espagnol Lucky Kitchen, où l'on rassemblera les titres produits et commandés aux musiciens pour ce projet : Monolake, Rupert Huber, To Rococo Rot, Radio Mentale, Xavier Veilhan et David Artaud, Alejandra & Aeron...

 
MP3.com en Franšais

News | Labels | Sélection | Dossiers | Chroniques | Photos | Sons/MP3 | Netradio |Sommaire | Contact
C in a circle SoitDitEnPassantEntertainmentWorldwide company.