nougaro,
nougajazz,
nougarock,
nougarap,
nougamort

SDEP Tribute edited by Alexandre Sénéquier

L'Alaska s'est définitivement lassée du ska...

 

SDEP Tribute edited by NeoFit

"Moi,

je vais fumer un clopio
pour Claude Nougaro

Des volutes de clope
Pour le poete pop

Des cerceau de fumé
Pour le jazz allumé

Du goudron dans le bide
Pour la case laissée vide

Quoi."

 

nougaro, nougajazz, nougarock, nougarap, nougamort

Un soir, je me trouvais presque par hasard dans les loges du Bikini.
Là, Bernado Sandoval pas encore Césarisé, les Zebda pas encore tube-de-l'été-isés, et quelques autres types qui passaient par là, avaient formé un cercle autour d'un petit homme en noir.
Roublard, rigolard, il nous racontait la vie. Tous cherchaient à attirer son attention, à sortir la bonne réplique, à raconter la bonne anedocte et ainsi gagner la bienveillance du minot des Minimes. On était tous fascinés. Chanteur fils de chanteur, il atisait le feu d'une ville à la tradition musicale millénaire, et tous ceux qui, à Toulouse, se prétendait de près ou de loin à la chanson, voyaient en lui le parrain le plus évident.

C'était l'auteur du grandiloquentissimo Toulouse, de la rime New-York/Jambon d'York, l'interprète de toutes ses adaptations de standards, le compagnon de Michel Legrand et du grand Maurice Vander. Se soualer à la Bastille et se noircir à Harlem: peut-être tout l'équation est-elle là. En mettant des mots sur des classiques de Baden Powell et de Dave Brubeck, Nougaro faisait entrer le jazz dans la chanson française. "Nouga, Nouga, Nouga, chanson française te voilà !" s'écriaient les Fabulous Trobadors..

Cathare auto-proclamé, tribal, humaniste, bagarreur, loser: ainsi vécu Claude Nougaro, né a Arnaud-Bernard, mort à Saint-Germain-des-Prés, son cartable bourré de je sais plus quoi. "Les mémés mon cher Claude sont désormais en deuil", disait Zebda en d'autres circonstances. Je sais pas où sont les mémés, mais je sais une chose: toutes les Cécile de France sont orphelines.

 

SDEP Tribute edited by Martino

Nougaro était pour moi, un putain de jongleur de mots
Quand il balançait du "jambon dYork », jétais KO

Des rimes faciles, façon ficelle efficaces
Nouga savait se faufiler, sans perdre la face

J'ai pleuré tant de fois sur "Toulouse" et son blues
J'ai vomi quelque fois sur "Cécile" et sa blouse

Il pétait dans le jazz comme on chie de plaisir
Il se vidait dans la chanson avec la classe dun émir

Son accent rocailleux ne faisait aucun doute :
Un vrai toulousain, allez ouste Douste !

Des rimes faciles, façon ficelle efficaces
Nouga savait se faufiler, sans perdre la face

J'ai pleuré tant de fois sur "Toulouse" et son blues
J'ai vomi quelque fois sur "Cécile" et sa blouse

Il pétait dans le jazz comme on chie de plaisir
Il se vidait dans la chanson avec la classe dun émir

Son accent rocailleux ne faisait aucun doute :
Un vrai toulousain, allez ouste Douste !

 

News | Labels | Sélection | Dossiers | Chroniques | Photos | Sons/MP3 | Netradio |Sommaire | Contact
C in a circle SoitDitEnPassantEntertainmentWorldwide company.